La littérature dans tous ses états

« L’art, c’est le plus court chemin de l’homme à l’homme. » Malraux

Que voulait dire Malraux? Puisqu’il s’agit de l’homme, de l’individu ou de la communauté, eu égard au processus de la création, nous aimerions que les élèves voient l’art comme le champ des possibles. Initier les élèves à la culture passe par un dépaysement, une rupture avec ce qu’ils connaissent, les amener dans un monde différent et surtout les faire réfléchir d’une autre façon, accepter l’altérité et accepter la déstabilisation…

Un projet tel que Le Goncourt des lycéens mené avec une classe de seconde générale, la C1 permet de donner goût à la lecture puisque les élèves devaient lire au moins 4 romans sur les 14 sélectionnés. Ces romans contemporains reposent sur des thématiques variées : que signifie la cause animale à l’aune de notre humanité sans coeur? Pourquoi l’autre m’inspire-t-il haine et fascination? Enfin, pourquoi l’homme est-il le seul être vivant, capable de commettre l’indicible – or il faut nommer l’horreur – à l’encontre de ses semblables, peu importe l’époque. Autant de fractures qui interpellent l’élève et le poussent à se questionner sur le monde qui l’environne. Enfin, rencontrer les auteurs permet de désacraliser la figure de l’écrivain et de réfléchir sur les raisons qui conduisent un homme à vouer sa vie à l’écriture.

La littérature comme moyen d’appréhender le monde et d’offrir un recours voire un secours. Montaigne dira dans Les Essais : Les livres sont des compagnons toujours disponibles. La lecture offre l’avantage de la patience et de la permanence.

Participer au prix Koltès, c’est entrer de plain-pied avec l’institution du TNS puisque c’est le directeur Stanislas Nordey qui est à l’initiative de ce prix. Notre but est de sensibiliser les élèves à une pratique théâtrale contemporaine et faire en sorte qu’ils puissent voir des pièces, rencontrer les acteurs et être capables d’argumenter puisqu’ils devront élire une des 3 pièces. J’ai décidé de mener ce projet avec une classe de 1ère S et j’intégrerai les oeuvres au programme de l’EAF. Les élèves ont lu 3 pièces contemporaines parues en 2016 :

Paranoïd Paul de Simon Diard, Ed. Tapuscrit (2016), L’Odeur des arbres de Koffi Kwahulé, Ed. Théâtrales, (2016) et Ctrl-X de Pauline Peyrade, Ed. Les Solitaires Intempestifs, (2016). Cette initiation au théâtre passe par la lecture des pièces mais aussi par la rencontre avec des acteurs lors de la mise en voix pour chacune des pièces. Ensuite, une analyse textuelle et dramaturgique est faite en collaboration avec tous les enseignants. Enfin, les élèves ont un abonnement au TNS et voient 3 pièces dont l’une est intégrée au programme. Les élèves dialogueront avec les dramaturges lors de la remise du prix et visiteront le TNS.

Dans Comme il vous plaira, Shakespeare dit : »Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie, durant, nous jouons plusieurs rôles. »

Le théâtre est une ouverture directe sur le monde et il est fait pour déranger…